Rechercher
  • delphinedupassage

Partir en VIE, un booster de carrière pour les jeunes diplômésÀ l’issue de leur mission, la moitié

Ils se sont raréfiés avec la crise du Covid-19 et la fermeture des frontières. En 2020, les départs en volontariat international en entreprise (VIE) ont même chuté de 40%. Pourtant, ces contrats sont un vrai atout, pour les entreprises qui souhaitent se développer à l'étranger d'abord, mais aussi et surtout pour l'emploi des jeunes. Deux priorités du gouvernement qui a fait du dispositif l'un des piliers du plan de relance à l'export, en offrant une aide de 5000 euros aux PME et entreprises de taille intermédiaire (ETI) qui y ont recours. « C'est un bon entre-deux entre la fin des études et le premier emploi », raconte Pauline, une jeune diplômée de 25 ans, en VIE à Copenhague. On a plus de responsabilités que dans un stage, mais on est encore encadrés ».


12 vues0 commentaire