top of page

Parcoursup : comment rattraper un premier trimestre raté ?

Dernière mise à jour : 17 janv.

De l'année de terminale, Parcoursup ne retient que les deux premiers trimestres. De quoi inquiéter les élèves ayant obtenu des moyennes décevantes en début d’année scolaire. Mais il n'est pas trop tard pour améliorer son dossier.


Vous avez réalisé un mauvais premier trimestre de terminale ? Pas de panique ! Il est encore possible de rattraper votre retard, et ainsi d’obtenir les formations que vous visez sur Parcoursup.

Pour changer la donne, il est néanmoins nécessaire de revoir votre méthode de travail.

Un trimestre raté n’est pas rédhibitoire

Au total, Parcoursup prend en compte cinq trimestres : les trois de première et les deux premiers de terminale. Et ainsi, selon Monique Courtade-Saïdi, coordinatrice pédagogique du PASS-LAS à la faculté de santé de Toulouse (31), un premier trimestre raté peut être compensé par les précédents. "Nous ne regardons pas spécifiquement le premier trimestre de terminale, mais la moyenne des notes obtenues depuis la première."

"L’effort dans la continuité est essentiel. Un bon élève de première, qui raterait son premier trimestre de terminale, mais progresserait au deuxième, pourrait être très bien classé sur Parcoursup."

Identifier et corriger les lacunes

L'an dernier, environ 70% des élèves de Sophie Laisney ont dû hausser leur niveau en cours d'année pour renforcer leurs dossiers sur Parcoursup.

Dans ce cas, cette enseignante de SVT conseille de commencer par identifier les raisons des difficultés rencontrées au premier trimestre. "Un échec peut être dû à un manque de travail, de compréhension ou de méthode." Une fois le problème ciblé, place à l’action.

Qui dit premier trimestre raté, dit retard accumulé dans certaines matières. Si les difficultés de l’élève sont liées à un manque de compréhension, il est important de revoir les notions non acquises. Un conseil : recourir aux Annabac, qui "expliquent de manière synthétique les différents chapitres".

Et cela peut se faire de manière ludique, "en lisant, en suivant l’actualité ou en utilisant les manuels scolaires", soutient Sophie Laisney. La plateforme YouTube est une alternative recommandée par Laura Perez : "Elle regorge de chaînes de vulgarisation, telles que Madame SVT ou Yvan Monka en mathématiques."

Solliciter de l’aide

Pour inverser la tendance, il ne faut pas rester passif. "Un élève en retard peut réussir s’il est déterminé et autonome, en posant des questions et en partageant ses difficultés", soutient l'enseignante. Outre leurs enseignants, les élèves peuvent se tourner vers leurs camarades, notamment si les difficultés sont liées à un manque de méthode.

Enfin, les problèmes d’attention sont souvent liés à un déficit de sens ressenti par les élèves. "Il faut qu’ils essaient de voir ce qui les anime au lycée et de parler d’orientation avec le personnel éducatif", conseille Sophie Laisney.

https://www.focus-avenir.com/parcoursup-paris

L'objectif : progresser et non exceller

La clé d’un bon deuxième trimestre réussi reste en effet la motivation. "C’est un cercle vicieux : si les élèves sont en difficulté, ils ont de mauvaises notes, donc ils se découragent et peinent à remonter la pente", regrette Laura Perez.

Mais il est encore possible de changer la donne, sans se mettre la pression : l’idée n’est pas de viser l’excellence, mais le progrès. En, ce, en se fixant des objectifs atteignables.


source : Philippine Ramognino, publié le 09 Janvier 2023

11 vues0 commentaire